Plastiques utilisés avec la RepRap

La RepRap utilise des plastiques issus du pétrole (ABS, LDPE, HDPE, PP) ou un bioplastique synthétisé à partir d’amidon, le PLA. On peut se procurer ces plastiques en différentes couleurs, le diamètre du filament étant de 3 mm pour une utilisation avec une buse de 0,5 mm, ou de 1,75 mm pour une utilisation avec une buse plus fine, permettant un dessin plus précis des objets. Des recherches sont faites sur l’utilisation par la RepRap de plastiques recyclés. On trouve maintenant un matériau composite fait de bois et de PLA.

Photo montrant du PLA vert, bleu, jaune et rouge en fil de 3mm de diamètre

Pictogramme HDPLA en fil de 3 mm de diamètre

PLA

C’est le plastique le plus agréable à utiliser : odeur sucrée pendant l’impression, température de fusion plus basse que l’ABS, déformation par warping modérée (déformation des objets à leur base pendant l’impression, produite par la traction des couches supérieures sur les couches inférieures, qu’on élimine principalement en augmentant la température du plateau). Ce plastique est dur et peu élas­tique. Il est biodégradable dans de bonnes conditions de chaleur et d’humidité et se conserve très bien dans des conditions normales.

  • Température du plateau d’impression : à partir de 55°C,
  • Température de fusion : de 180 à 210°C environ.

Page PLA du projet RepRap.

PLA et bois

Photo en gros plan d'un gobelet portant le logo du projet RepRap

Pictogramme HDGobelet en PLA et bois.

Matériau composé de 60% de PLA incolore, de 40% de bois (lignine probablement, GRRF, le distri­buteur, refuse d’être plus précis ce qui est loin de l’esprit du matériel libre), et d’un colorant. Encore plus commode d’usage que le PLA : très peu de déformation pendant l’impression, inutile ou presque de chauffer le plateau. Aspect légèrement granuleux qui peut masquer les défauts d’impression. Les objets obtenus sont assez beaux et deviennent étranges lorsqu'ils sont éloignés de ce qu'on fait habituellement en bois. Ce plastique est assez souple, les objets restent facilement déformables lorsqu’ils ne sont pas remplis comme le gobelet ci-dessus.

  • Température du plateau d’impression : dans les 20°C ou température ambiante,
  • Température de fusion : de 180 à 210°C ou plus, l’élévation de la température donnant un résultat plus sombre.

ABS

Plastique très communément utilisé : coques ou boîtiers de téléphones, robots de cuisine, ordinateurs… Produit des vapeurs possiblement nocives lors de l’impression, forte déformation par warping, l’ABS est à déconseiller à cause de ces inconvénients. Mais il donne facilement de meilleurs résultats que le PLA car il coule peu pendant les mouvements de la tête hors impression, et reste incontournable pour des pièces devant résister à la chaleur sans déformation, comme certaines des pièce composant la tête d’impression par exemple.

  • Température du plateau d’impression : à partir de 110°C (dans le cas de grosses pièces, l’élévation de cette température ne suffit pas toujours à éliminer la déformation par warping),
  • Température de fusion : 220°C ou plus.

Page ABS du projet RepRap.

• Publié le 11/01/2011 - modifié le 23/05/2013